lundi 19 février 2018

Accompagnement Cabrespine

Dimanche 18 Février 2018
participants : 8 spéléo Belges du spéléo club des sans ciel, Jessica, Laurent, Etienne en remplacement de Christophe S
TPST : 5 h 30


C'est d'un bon pas que nous allons jusqu'au Capdeville où nos amis Belges s'émerveilleront devant tant de fantaisies cristallines. J'en profite pour poser une marche dans la petite descente juste avant les coupelles. En effet, nous avions pu observer de petites glissades se terminant dans le gour cristallisé juste en-dessous, ce qui ne devrait plus se reproduire. Retour tout aussi rapide. Nous sortons donc en avance et en profitons pour discuter autour d'un verre.

dimanche 18 février 2018

Dimanche 18 février 2018: Trou de la barre.
Avec les 2 Daniel.
Cavité trouvé récemment par Daniel M, et qui curieusement était passé inaperçu pendant des décennie de prospection au peigne fin!
Au parking à Trassanel, l'on ce rend compte que l'on est encore en hiver!....
belles formes
Accès pédestre par le sentier du col de combe boudry (col des maquisards). Très plaisante marche d'approche. Coup d'oeil au fond du trou principal qui me semble le plus intéressant. Mais comme Daniel C veut tester le départ à gauche du porche d'entrée, brave séance de décaissage- gamatage. Pour avancer suffisamment pour voir que c'est bien bouché...Donc, reprise du fond du boyau principal.En avalant copieusement de la poussière, ouverture coté gauche de l'accès à une petite salle assez haute. Barrée à droite par une coulée de calcite. Et à gauche avec un boyau de blaireaux sans air..Donc poursuite du fond de l'axe principal. Suffisamment pour voir qu'il est nettement ventilé, bien que bien encombré de colmatage. Une brave séance de recallibrage depuis l'entrée seras nécessaire pour envisager de continuer. L'entraînement au gamatage ne ce perd pas! Ce trou me plaît assez car situé dans une zone bien compacte sous le sentier balisé et la " marmite du maquis". Alors qu'une grosse partie de cette colline n'est qu'un gros dépilage, générant des ventilation trompeuses....Nous serions au niveau théorique du réseau 3 de Trassanel.Visite du " trou de la paille", beaux méandre perpendiculaire au flanc et colmaté. En revenant devant Daniel M trouve un autre départ dans une matte. mais étroite et sans air 100m au Sud-Ouest. Cette zone, l'une des plus rabattue du département n'a pas finis de nous surprendre! TPST+TPES: 7H


vendredi 16 février 2018

Jeudi 15 février 2017
participants : Daniel Mas, Daniel Constans
TPST : 3h ; désobstruction/ Libellé : Trou de la BARRE, Trassanel

Retour au trou de la Barre, vu par Daniel Mas le 9 Février.

Deux entrées possibles:


A droite l'entrée la plus évidente et facile a passer: peu être déjà visité.
Dans tous les cas habité par des blaireaux, des excréments en atteste.



Le passage est étroit, mais permet de se retourner dans une poche dont le sol est une terre souple. 
J'avance ainsi d'environ 6 mètres:


Comme c'est bien comblé au sol, nous décidons d'attaquer la deuxième entrée dans l'espoir de recouper le premier passage et de pouvoir vider cette terre.






Nous pouvons apercevoir le plafond de ce que l'on croyait être la galerie précédente, mais non, il y a bien une jonction par un petit trou, mais le plafond que l'on voit n'est pas celui du dessus.
La prochaine sortie devrait être suffisante pour passer dans cette nouvelle poche qui est elle aussi bien rempli de terre... pour le moment...











lundi 12 février 2018

Lundi 12 février 2018
participants : Daniel Mas, Danile Constans
TPST : 3h ; repérages / Libellé : Secteur Maquis Trassanel

Petite randonnée de repérages sur le secteur du maquis a Trassanel.
Lors de notre sortie du 9 février, D MAS a trouvé des départs de trous sur le secteur entre la grotte du Maquis et le ruisseau du Rémol. Nous partons a la recherche des trous pour les situer avec le GPS.
Le trou semble être une galerie comblée avec des passages d'animaux, pas de ventilation mais une vue sur une belle voûte, facile a dégager car le sol est terreux.




Dans le secteur se trouve un autre trou déjà attaqué que je nomme pour l'instant trou du deto: voir la photo:

ensuite, je reprend les coordonnées GPS de l'aven du crane et du trou Blanc C14 qui sont décalés de bien 10, 15 mètres par rapport aux coordonnées sur le fichier du club.

je passe devant deux autres trous que je positionne sur le GPS.
Presque tous les trous aspirent fort.
Si des personnes sont intéressées il y a du travail entre la grotte dite préhistorique et la conduite que MAS a découverte: terre a dégager seulement. 






dimanche 11 février 2018

Elle est active: elle fait méme de la corde!
Dimanche 11 Février 2018 l'après-midi: trou de l'ours...sans l'ours....
La chevelure de l'ours.
Pour les deux membres encore actifs du SCA: Riton et....Aza!
Minerais de cuivre? (la photo ne restitue pas le vert....)
Météo de giboulées de Mars, pas du tout incompatible avec une petite sortie.
Beaux P10
Équipement correct du puits. Dans une position pénible, et à un moment donné...la tête de mon marteau finie en bas le manche coupé net! Du jamais vue pendant la pose de milliers de spits!Je finis à la massette de désob. Et je comprend pourquoi les marteaux à spiter ont été inventés!
Il a quand méme tenu quelques années!
Beaux P10, suivis d'une cavité remarquablement creusée, en régime noyé à l'époque. Mais aussi remarquablement bouchée...Prévisible, tout comme la communication coté aval avec le méandre ventilé remarqué précédemment. Un vulgaire tube à vent. A certains moment dans les points bas il me semble retrouver l'aspiration de ce méandre. Mais comme l'encens ne me donne aucun indice vers les extrémités du bas, j'en conclu à un bête phénomène de piège à froid. Et de convection entre tous ces conduits formant bouclage. L'étroiture la plus au Nord me demande trois quart d'heure de combat pour pouvoir la franchir. Renseignement pris auprès de "masdan", elle n'aurais en fait peut jamais été franchie. Derrière, 5m de conduits remontants sont bouchés.J'ai d'ailleurs depuis la descente du puits l'impression que cette cavité avait été très peu vue: peu de traces, éboulis non purgés. Une belle topo en perspective avec pas mal de visées. Au retour sur le sentier, je croise trois donzelles qui tentent la torsion de cheville avec leur escarpins de ville et....le IPhone à la main! TPST+TPES:4H

samedi 10 février 2018

Il y crois...
Aménagement du ressaut
Vendredi 9 Février 2018 l'après-midi: Affaire à suivre.....
Retour sur la zone du Roc d'Agnel avec Daniel. Monté avec une voiture, et une autre voiture laissée en bas du Rémol. Tout d'abord, descente dans le 2D, qui a ce jour souffle bien un air humide...L'on y récupère gamate corde et barre à mine. Passage au trou de l'Ours ou à 5m de l'entrée la fissurette aspire toujours comme une bête. Alors qu'à l'entrée de l'ours il n'y a même pas un soupçon d'air....
Première séance sérieuse de désob. au fond de la "grotte préhistorique". Avec aussi aménagement de marches taillées et poignées métal dans le ressaut. Début de construction d'une murette pour faire une cuve de stockage dans la partie haute. Explication musclée avec des gros blocs, ce qui n'est pas trop compatible avec les problèmes de dos de Daniel!....Le fond s'assainit, et l'on a la sensation que la suite serais vers la droite. Travail extrêmement plaisant par l'absence totale de boue!
A poursuivre absolument....
Tant que l'on peux stocker en bas, l'équipe minimum est suffisante.
Mais ça risque de ne pas durer. Un objectif de sortie sur le Minervois....
Descente par la crête à l'ouest du trou. Le fond du Rémol a été si décapé par la précédente crue, que de loin l'on dirais de la neige...Qui elle ce met à tomber en petite floconnerie bien gentillette. En bas du talweg, l'on rencontre Etienne et Masdan. Récupération de la voiture de Daniel.
TPES+TPST:4H.

dimanche 4 février 2018

La "grotte préhistorique"
Aspiration colossale!
Dimanche 4 Février 2018 l'après midi: Le Minervois vas de nouveaux parler!
Trou de l'ours
Et non le SCA n'est pas mort... entre les recherches fructueuses d'eaux par Laurent, et la petite sortie faite cet aprem avec Daniel Constant. Sur sa chère zone des 2D, qu'il connaît mieux que personne.
Enfin remuer du cailloux!
Pistage poussé du sef dans les 2D malgré cette douceur irritante pas du tout de saison. Mais il faut bien le dire bien agréable à vivre...Confirmation comme précédemment que le gros du souffle viens bien du cahot en hauteur juste après le toboggan d'entrée. Tout à fait travaillable à condition d'avoir du monde pour évacuer à la surface....et certainement de la patiente car aucune perspective évidente....Descente par le sentier qui a ce jour est bien fréquenté par les randonneurs. La plus part, pas vraiment jeunes (nos âges!), et curieux de ce que l'on fait. Sur le sentier, ou presque, début d'ouverture d'un départ. Ici tout à été tellement arasé qu'il ne faut rien négliger. Un peu en aval d'un autre départ un peu plus décalé du sentier avec de beaux témoins de calcite. Rien d'évident. Au GPS Daniel m'amène au "trou de l'ours". Magnifique entrée en conduite forcée. Un peu en aval un autre petit trou est visité avec une unique salle. Cet étage et bien plus karstifié que la zone dolomitique du 2D. Mais le clou de la journée nous attend: alors qu'a l'entrée du trou des ours c'est le marasme total au niveaux courant d'air, une mince fissure repérée par Daniel quelques temps plus tôt....5m en aval....aspire d'une façon impressionnante!
Prévention
Le trou le plus ventilé de toute la zone! Évidemment il faudra refaire en détail le trou de l'ours pour s'assurer d'un non tube à vent entre les deux, mais je ne crois pas que s'en en soit un!.....Vue la douceur de l'air 12°, un fonctionnement d'entrée haute.Si dans la direction de la fissure en bas du puits un conduit colmaté ce présente, il seras d'un grand intérêt de le creuser. Pour finir descente dans la superbissime "grotte préhistorique". Avec quelques hésitations pour la retrouver. Il y a très longtemps que j'y était venu. Et j'affirme que c'est l'objectif N°1 du secteur! Contrairement a ce que laisserais penser la vielle topo, il est tout à fait possible de stocker en bas. par place suffisante et la configuration souvent plate des cailloux. Nous lançons ici un appel au spécialiste des murettes en pierres sèches (....) qui vas jubiler tant les conditions sont bonnes! Début de désob. au fond. Ce qui visiblement n'avait jamais été tenté, et c'est hallucinant vue la beauté de ce probable ancien exutoire. Coté droit j'aperçois un beaux creusement nettement soufflant....Une entrée basse de la faille aspirante?Du gros potentiel là dessous, j'en fait le paris dés ce soir!Enfin je vais zieuter le trou(....) sous le terril de colmatage morainiques au Nord de la grotte du maquis. Un effort méritoire (des "faidits"?) pour un trou sans grand intérêt....
Équilibre parfais....donc peu d'air....
TPST+TPES:4H